alt

Maintenir les rôles parentaux lors d’une séparation

Le plus grand changement, suite à une séparation, est la réorganisation familiale qu'elle entraîne.  La séparation fait naître deux nouvelles cellules familiales distinctes : chacune avec leurs règles et leur mode de fonctionnement propres. Cette réorganisation est déstabilisante pour tous les membres de la famille et peut prendre plusieurs années à s'effectuer complètement. Ce qui demeure, malgré ce bouleversement, est que les enfants ont besoin d'aimer leurs deux parents.

Le rôle parental demeure, malgré les changements. Il n'y a que le lien amoureux qui n'existe plus, d'où l'importance de maintenir, autant que faire se peut, une communication adéquate entre les parents, centrée sur les besoins et les intérêts de l'enfant.

Le processus de la séparation est une étape difficile qui entraîne une gamme d'émotions négatives. Les conflits entre les ex-conjoints sont la plus importante des difficultés d'adaptation des jeunes lors d'une séparation. Selon une étude longitudinale du développement des enfants du Québec, 1998-2010 : « Il peut être tentant d'utiliser les enfants comme objet de négociation, ou encore comme messager ou confident, mais ces comportements peuvent causer du tort aux enfants. » Lorsqu'un parent agit ainsi, c'est plutôt sa propre colère qu'il tente d'assouvir.

Une séparation génère une dose importante de stress et d'émotions qui vont de la colère à l'anxiété, en passant par un sentiment d'insécurité et d'incompétence. Il est tout-à-fait normal de ressentir que vous êtes un parent indigne de faire vivre cela à vos enfants. Sachez cependant qu'ils s'adapteront à cette nouvelle réalité, dans la mesure où vous prendrez soin de vous.

Voici quelques lignes directrices pour vous aider à traverser cette rupture et qui aideront, par le fait même, vos enfants :

1-Ne traversez pas cette période en solitaire.  Demandez l'appui de votre entourage, de gens en qui vous avez confiance. Ne restez pas seul avec votre détresse, afin d'éviter de déverser votre colère et votre frustration sur vos enfants. Allez chercher une aide juridique au besoin.

2-Aidez vos enfants à guérir. Vos enfants ont besoin de se sentir aimés et acceptés, particulièrement durant cette période difficile. Ils ont besoin d'être rassurés que la famille change mais que leurs deux parents les aiment et sont là pour eux. N'oubliez pas que vous demeurez un modèle, faites donc attention aux paroles prononcées ainsi qu'aux actes que vous posez lorsque les enfants sont avec vous.

3-Hiérarchisez vos décisions. Il y a des décisions qui doivent être prises rapidement, comme celle d'un lieu de résidence, de se trouver un emploi, alors que d'autres peuvent attendre. Sachez reconnaître ce qui est prioritaire.

4-Restez le plus possible fidèle à vos habitudes quotidiennes. Essayez de maintenir votre routine habituelle, ce qui vous aidera et aidera les enfants à retrouver un sentiment de stabilité.

5-Demeurez en bonne santé. Un stress aussi important perturbe les habitudes alimentaires, l'hygiène de sommeil.  Cela affecte votre état mental et physique.  Un bon investissement consiste à manger sainement, faire de l'activité physique ou toute autre activité qui vous permet de refaire le plein d'énergie.

Votre rôle parental demeure l'élément central à préserver afin de traverser cette étape de vie le mieux possible, tout en préservant les intérêts de vos enfants. Rappelez-vous, le temps apaisera les choses.

 

Première ressource, aide aux parents

(514) 525-2573 | 1-866-329-4223

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Venez clavarder avec nous!

premiereressource.com

facebook.com/premiereressource

 

Un don de 20 $ permet d’offrir une heure de notre service de consultation gratuite. 

www.canadahelps.org/fr/organismesdebienfaisance/premiereressource