Décoder le besoin d'attention de votre enfant

alt

 

" Il cherche constamment mon attention ", ce commentaire d'un parent à l'égard de son enfant recèle souvent une exaspération et un besoin de savoir quoi faire pour mettre un terme à ce comportement demandant et très envahissant. Une question essentielle se pose : " Un enfant a-t-il besoin d'attention " ? La réponse est un OUI catégorique, car uneattention positive lui donne le message qu'il est important, aimé, reconnu pour ce qu'il est comme personne.

 

L'enfant est prêt à prendre tous les moyens à sa disposition pour obtenir l'attention de ses parents et ce, sans limite aucune. Ces façons peuvent revêtir diverses formes allant des plus civilisées, des plus agréables aux plus criardes et parfois même désagréables. Certains enfants préfèrent qu'on s'occupe d'eux sous forme de réprimandes plutôt que d'être ignorés.

 

L'intervention la plus efficace consiste à valoriser les comportements agréables et réduire l'attention sur les comportements indésirables. Il s'agit de renforcer les comportements adéquats de telle sorte que l'enfant y trouve une satisfaction, en lui témoignant de l'affection ou en le félicitant. A l'inverse, il s'agit d'ignorer les comportements déplaisants (  ce qui exclut les agissements dangereux ) ainsi l'enfant ne verra aucun intérêt à maintenir un tel comportement.

 

Ignorer ne veut pas dire être indifférent mais plutôt choisir de s'en désintéresser après une brève mise au point avec l'enfant. Par exemple ; si votre enfant crie, vous devez l'aviser que vous ne tolérez pas ce genre d'attitude et que vous ne lui répondrez pas tant qu'il n'aura pas cessé de crier. Ignorer un enfant sans explication crée une ambiguïté difficile à décoder pour un enfant.

Il est primordial pour son éducation que l'enfant apprenne à patienter et il doit comprendre que ses parents ne peuvent satisfaire tous ses besoins immédiatement. Le parent lui explique qu'il a compris sa demande et qu'il y répondra bientôt. Il est important de lui apprendre le délai, de lui donner un point de repère dans le temps, par exemple en lui proposant une activité qu'il peut faire en attendant.

Un parent qui commence à utiliser cette façon d' intervenir doit être constant, car ignorer un comportement désagréable exige de la patience et de la ténacité surtout si l'enfant est habitué à force de harcèlement à obtenir ce qu'il désire. En fait, ignorer équivaut à semettre au neutre autant dans le ton de voix, le regard et les gestes.

 

Il est nécessaire de préciser que ce type d'intervention concerne le comportement désagréable de l'enfant, et non l'enfant lui-même. Donc, si votre enfant abandonne son comportement déplaisant et qu'il veut vous montrer son dessin ou encore vous rendre un service, vous le valorisez immédiatement ; " C'est un magnifique dessin ", " Merci, ça m'aide beaucoup que tu ramasses la vaisselle ". Il est important que le renforcement positif soit fait au même moment, si possible, que le comportement approprié.

 

En plus de rendre le quotidien plus agréable, le parent qui reconnaît et valorise ce que l'enfant fait de bien, contribuera à développer sa capacité de reconnaître chez les autres ce qu'ils ont de valable. C'est un cadeau que vous lui faites !

 

Première Ressource, aide aux parents

514 525-2573 ou 1-866-329-4223

www.education-coup-de-fil