alt

Ados et bénévolat

 

Une maman racontait, le plus naturellement du monde, qu'elle allait un soir par semaine, avec deux de ses trois ados, travailler bénévolement dans un centre pour itinérants. Un jour, alors qu'elles s'apprêtaient à partir, une amie de sa troisième ado, présente à la maison, voulut absolument goûter, elle aussi, à cette expérience.  Cette dernière entraîna le troisième ado de la maison à s’y risquer également.  À partir de ce jour, cela devint un rendez-vous régulier pour ces deux amies aussi.

L'adolescence est une période de recherche de soi : on veut se connaître, on veut faire de nouvelles expériences pour se définir. Cette tendance, très saine, est tout-à-fait compatible avec une implication bénévole dans une activité quelconque. Il semble que bon nombre d'adolescents, au Québec, s'impliquent déjà dans toutes formes de bénévolat. D'ailleurs, les nombreuses études sur le sujet démontrent que l'engagement bénévole a une incidence positive sur le développement psychosocial et le sentiment d'appartenance. 

Les jeunes (selon une Étude sur l'action bénévole chez les jeunes menée en 2006) définissent l'action bénévole comme : « Un acte altruiste et un acte où ils donnent de leur temps tout en ayant du plaisir. » C'est d'ailleurs cette définition même qui serait la principale motivation à faire du bénévolat.

Les jeunes veulent avoir du plaisir dans leur implication, particulièrement si le projet les intéresse.  Ceux qui se sont exprimés ont parlé du désir d'aider les gens et de les rendre heureux, du sentiment d'être utile, de la découverte d'une nouvelle facette d'eux-mêmes. Ils ont parlé aussi du désir de s'engager dans la vie de quartier, à leur école ou ailleurs dans le monde.  Ils ont parlé « d'accomplissement personnel et de valorisation, de travail d'équipe, d'apprentissages variés, de nouvelles expériences, de reconnaissance sociale. »  En un mot, une expérience de vie très riche qui prépare à la vie future.

Devant ces effets bénéfiques, quels parents d'adolescents ne souhaiteraient pas encourager de telles activités ? La société actuelle propose un mode de vie plutôt individualiste et l'action bénévole devient un vrai défi pour cette mentalité. Une façon de la promouvoir reste d'abord l'exemple personnel des parents, non pas tant ce qu'ils font mais le plaisir qu'ils en retirent.  De nombreux parents n'ont pas le temps de faire du bénévolat, mais il peut être stimulant de parler aux jeunes et les exposer aux différentes possibilités reliées à leurs intérêts particuliers. Enfin, l'influence d'autres jeunes engagés est aussi très puissante.  L’influence positive de ces autres jeunes, déjà impliqués, ne peut qu’accroître celle de votre adolescent.  Plusieurs organismes sont toujours à la recherche de jeunes ados vaillants et motivés, n’hésitez pas à aborder le sujet avec votre enfant, qui sait… ?  

 

Première ressource, aide aux parents

(514) 525-2573 | 1-866-329-4223

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Venez clavarder avec nous!

premiereressource.com

facebook.com/premiereressource

 

Un don de 20 $ permet d’offrir une heure de notre service de consultation gratuite. 

www.canadahelps.org/fr/organismesdebienfaisance/premiereressource