alt 

Comment annoncer une séparation aux enfants

Vivre une séparation est une expérience très difficile pour parents et enfants. Elle génère tout un éventail d'émotions : colère, tristesse, culpabilité, peur etc. Même si les enfants ne comprennent pas toujours ce qui se passe, ils devinent habituellement que leurs parents ne sont pas heureux. Et pour ces derniers, la perspective de devoir annoncer aux enfants leur séparation prochaine est sans doute une des choses les plus difficiles à faire. La meilleure attitude consiste alors à être franc.

Il est important que les enfants soient informés à l'avance de la séparation. Cela leur permet d'anticiper les changements qui s'annoncent. Pour les plus jeunes, il sera probablement nécessaire d'en parler plusieurs fois et de leur expliquer la situation avec des mots simples qu'ils peuvent comprendre. Il est inutile de leur donner beaucoup de détails ; leur dire simplement que papa et maman ne sont plus heureux dans la même maison peut être suffisant.

Il est souhaitable que les deux parents soient présents pour parler de la séparation à leurs enfants. Cette façon de faire appuie le message que les deux parents ont l'intention de rester en contact avec eux. Lorsque c'est nécessaire, les parents devraient aussi informer les éducatrices pour qu'il y ait accord sur la façon d'agir et d'en parler aux enfants. 

Que dire aux enfants ?

Un premier point important est de dire aux enfants que ce n'est pas leur faute si papa et maman se séparent. En effet, les enfants pensent souvent, à tort, qu'ils sont responsables de la séparation de leurs parents.

Il faut leur dire aussi que la séparation ne signifie pas que papa et maman les aiment moins. Au contraire, tous deux restent leurs parents et continuent toujours de les aimer.

Il est bon d'insister sur le fait que papa et maman ne les quittent pas mais vont plutôt vivre dans deux maisons différentes. On leur expliquera aussi où ils vont habiter et à quel moment ils verront chaque parent.

En général, les enfants gardent très longtemps l'espoir que papa et maman reviennent ensemble et que tout se passe comme avant. Il est bon d'être conscient de cet aspect pour ne pas nourrir leur espoir inutilement.

Il faut être attentif aux signes qui traduisent une difficulté d'adaptation. Les jeunes enfants ne s'expriment pas très bien et communiquent parfois leurs sentiments à travers leurs comportements : recommencer à parler en bébé, ou à faire pipi au lit, crises ou cauchemars plus fréquents, pleurer dès que maman ou papa s'absente. Par tous ces comportements, les enfants expriment à leur façon la peur d'être abandonné. Il faut les laisser exprimer leurs sentiments. On peut les rassurer en passant du temps avec eux et en leur répétant souvent qu'on les aime.

Au besoin, il ne faut pas hésiter à consulter un spécialiste : psychologue, travailleur social, consultant conjugal ou service de médiation.

 

Pour les plus vieux, 8 ans et plus : Nous vous suggérons l'excellent roman de Danielle Naud-Tremblay, « Thomas Marie joie et l'invisible ».

Pour les parents, ouvrage gratuit à Santé Canada : « Parce que la vie continue… Aider les enfants et les adolescents à vivre la séparation et le divorce. »

 L’Agence de Santé Publique du Canada ou au numéro sans frais 1-866-225-0709 (ATS : 1-800-267-1245) et demandez le bureau des publications.

 

Première ressource, aide aux parents

(514) 525-2573 | 1-866-329-4223

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Venez clavarder avec nous!

premiereressource.com

facebook.com/premiereressource

Un don de 20 $ permet d’offrir une heure de notre service de consultation gratuite. 

www.canadahelps.org/fr/organismesdebienfaisance/premiereressource