Le choix des amis, s’en mêler ou pas ?

Lorsque l'enfant fait son entrée à l’école, il amorce une nouvelle étape dans le processus de socialisation. L'influence des parents diminue progressivement pour faire place aux amitiés avec les pairs. À cet âge, de 6 à 7 ans, l'enfant choisit ses amis en fonction de sa personnalité et de ses champs d’intérêt (loisirs, sports, musique, vêtements).  Spontanément, il va vers les jeunes qui lui ressemblent et qui sont du même sexe. L'amitié se développe, leur permettant d'apprendre à collaborer, à partager, à résoudre des problèmes et à tenir compte du point de vue des autres.

 Puis-je l'empêcher de fréquenter un ami qui selon moi n'a pas une bonne influence ?

Plus l'enfant vieillit, plus l'importance des amis augmente. Il se peut que votre jeune cherche à se faire accepter et que son attitude soit différente. Une réaction normale, mais qui nous interpelle comme parents. Il peut développer une amitié avec un jeune dont les agissements et les valeurs ne correspondent pas aux vôtres (enfant impoli, agressivité, etc.). Comment agir ?

Usez de doigté. Il n'est pas réaliste de croire que vous pouvez empêcher votre enfant de voir cet ami qu'il va côtoyer tous les jours à l'école. Le mieux est de lui expliquer pourquoi vous n’approuvez pas sa conduite. Insistez sur les comportements, et non sur la personne.

Échangez avec lui, demandez-lui comment il perçoit ce comportement. Ainsi vous lui permettez une réflexion qui pourra l’amener à prendre lui-même la décision de s'éloigner de cet ami.

Rappelez-vous que les amitiés peuvent être brèves à cet âge. Il est donc inutile de vous acharner, souvent les enfants se lasseront eux-mêmes d’une amitié problématique.

Vous pouvez limiter l'accès à cet ami à la maison, en expliquant à votre enfant la raison et même, vous pouvez lui interdire d'aller chez cet ami.

Vous pouvez aussi demander l’avis de l'enseignant ou des éducateurs du service de garde si, vraiment, vous considérez que cette influence est très négative sur votre enfant.

Rappelez-vous : il faut agir avec beaucoup de diplomatie et de tact afin de ne pas susciter un sentiment de colère et d'injustice chez votre enfant.

Ce n'est pas une situation agréable, tant pour vous que pour votre enfant, mais si vos valeurs sont transmises de façon claire et intégrées au quotidien, votre enfant en prendra son parti et l'acceptera. Il apprendra de cette expérience et vous aussi.

 

Première ressource, aide aux parents

(514) 525-2573 | 1-866-329-4223

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Venez clavarder avec nous!

premiereressource.com

facebook.com/premiereressource

 

Un don de 20 $ permet d’offrir une heure de notre service de consultation gratuite. 

www.canadahelps.org/fr/organismesdebienfaisance/premiereressource