Travail scolaire et adolescence

Quel parent ne rêve pas d'un ado qui se sent responsable de ses études et se met au travail sans qu'on ne lui demande ? La réalité est cependant toute autre...

De nos jours, il est courant de penser qu'en arrivant au secondaire, les jeunes sont suffisamment autonomes pour gérer par eux-mêmes leurs études. Les parents hésitent à  s'impliquer par peur de nuire à leur autonomie ou à leur relation avec l'adolescent puisque celui-ci se proclame capable de gérer seul son horaire. Les résultats d'une recherche (1) auprès de 2000 étudiants de 5e secondaire apportent un élément de réponse: 90% d'entre eux disent avoir persévéré dans leurs études grâce au soutien et à l'intérêt de leurs parents.  En réalité, l'autonomie n'est pas une "fourniture scolaire" du secondaire!  Elle se développe, comme une plante, et a besoin de temps et de soins pour grandir.

Comment et jusqu'où  intervenir pour favoriser l'autonomie?
En aidant leur ado à établir un horaire d'étude et de loisirs équilibré, les parents l'aident à se structurer et à respecter ses priorités.  Ils incluent dans cet horaire des exigences claires en ce qui concerne ses heures de coucher, sorties et utilisation des appareils électroniques.  Le fait de le suivre sur une base quotidienne crée une routine qui développera petit à petit son autonomie et son sens des responsabilités.  En effet, la première étape vers l'autonomie est la capacité d'accomplir ce qui doit être fait, au moment où ce doit être fait...

Votre ado résistera-t-il à ce beau projet?  Fort probablement.  N'oublions pas que la principale motivation d'un ado n'est pas son avenir mais... son temps libre pour s'adonner à ses activités préférées!  Établir son horaire avec lui, lui permettra de mieux profiter  de ses loisirs puisque son travail sera terminé et que vous n'aurez pas à le ramener à l'ordre:  c'est un aspect non négligeable pour susciter sa motivation! Au niveau de  l'accompagnement,  il y aura un subtil équilibre à trouver entre l'encadrement du parent et laisser l'adolescent faire ses choix et en assumer les conséquences (faire ou ne pas faire ses devoirs/études). Sans oublier de laisser à l'école le soins de gérer l'impact du aux manquements scolaires.

Enfin, un point vraiment important, comme le suggère Dr. Mounir Samy, psychiatre: " Votre autorité parentale est aussi forte que l'est votre relation avec lui. Vous aimeriez avoir plus d'autorité?  Passez plus de temps ensemble, soyez aussi présents à ses besoins affectifs, ( i.e. d'être écouté....) que vous l'êtes à ses notes ou à son comportement."  Favoriser la communication sur ses projets d'école; dépasser l'étape du haussement d'épaule, du ouais, du bof... Et ouvrir l'échange sur des sujets d'actualités, sur ses amis, etc. Rappelez-vous que sa vie est faite de beaucoup plus que ses études et qu'il a besoin de sentir que toute sa personne vous intéresse.

Première ressource, aide aux parents
514-525-2573 ou 1-866-329-4223
www.premiereressource.com
Venez clavarder avec nous
Suivez-nous sur Facebook

(1) Revue Veux-tu Savoir?, FCPQ, Mars-Avril 2000