Un ado et un bébé : mission possible !

De nos jours, la réalité des familles est en constante évolution : familles traditionnelles, intergénérationnelles, monoparentales, homoparentales, recomposées, alouettes ! Il n'est donc pas rare de voir les fratries se diversifier en termes d'âges et de modalités de gardes partagées.

Il est de plus en plus fréquent de voir des parents avoir des enfants dans une première union, puis dans une seconde par la suite. Ces situations peuvent signifier des écarts d'âges importants entre les enfants d’une même famille. On peut aussi rencontrer deux adultes, avec leurs propres enfants d'âge similaires ou très différents, qui décident de s'unir : ce qui amène les enfants à se côtoyer de manière quotidienne. Nous nous pencherons aujourd'hui sur les couples qui font le choix d'avoir un enfant alors qu'ils ont déjà un adolescent à la maison. Voici un aperçu des deux côtés de la médaille.

Un ado, un bébé…  

Avoir un adolescent et un enfant en bas âge à la maison apporte son lot de bons côtés : une main secourable en cas de besoin, un lien fraternel avec moins de rivalité, pas de chicane pour les jouets, un ado plus compréhensif avec le petit, un petit en admiration devant l'ado... 

Ça apporte aussi un certain nombre de défis : combiner les horaires des enfants, trouver des activités familiales où tout le monde est heureux, garder du temps pour chacun dans une même mesure, répondre aux différents besoins de chacun, s'y retrouver dans leurs stades de développement...

Voici quelques conseils pour une vie de famille saine.

Tout d'abord, il est important d'impliquer le plus grand au maximum. Il faut lui laisser de la place pour s'exprimer dans ses besoins et dans ses désirs ou attentes. Nous devons comprendre que l'aîné, surtout s'il est enfant unique depuis plusieurs années, est habitué à un certain statut dans la famille et il sera difficile pour lui de changer ce statut avec l'arrivée d'enfants plus jeunes qui nécessitent donc davantage d'attention. C'est pourquoi tous les enfants doivent obligatoirement passer du temps de qualité ensembles. Ce temps sert à développer des liens positifs et non de rivalité, par exemple : cuisiner ensembles, jouer au soccer, danser, etc. Misez sur ce que votre ado aime, le plus petit suivra sans doute avec plaisir. 

Il est évidemment important de garder du temps pour chaque enfant avec son parent respectif en cas de famille recomposée ou avec chacun des parents pour une famille nucléaire. Aménager, à la fois un espace physique dans la maison, et des activités propres à chaque enfant pour qu'ils se développent individuellement.

Mise en garde, l'adolescent ne doit pas devenir un troisième parent en s'occupant à outrance des plus jeunes, ça risquerait de venir gâcher les relations fraternelles en parentifiant l'aîné. 

D'un autre côté, les plus petits se doivent de respecter l'intimité des plus grands. Par exemple : ne pas entrer dans leur chambre sans cogner. 

En terminant, une bonne communication est garante de réussite, alors n'hésitez pas à manger en famille souvent afin d'avoir des discussions sur votre mode de vie avec vos enfants. En étant bien à l'écoute, ils sauront s'exprimer.

 

Première ressource, aide aux parents

(514) 525-2573 | 1-866-329-4223

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Venez clavarder avec nous!

premiereressource.com

facebook.com/premiereressource

 

Un don de 20 $ permet d’offrir une heure de notre service de consultation gratuite. 

www.canadahelps.org/fr/organismesdebienfaisance/premiereressource