Les plaisirs du partage à Noël

Le partage est une notion qui s’apprend, se valorise et s’enseigne.  Vos enfants ont le partage difficile ? Ne vous inquiétez pas, il s’agit d’une situation commune à bien des parents.  

 

La période des Fêtes est une occasion idéale pour sensibiliser et expérimenter les joies liées à l'expérience de donner aux autres. Tous les membres de la famille peuvent collaborer à ce que cette période devienne un apprentissage à répéter.

Comment m’y prendre ?

On peut inviter les enfants à choisir un jouet qu'ils pourront offrir à un enfant d'une famille moins privilégiée, l'emballer et aller le porter à un organisme désigné. Il leur sera difficile, au début, de se séparer de quelque chose qu'ils affectionnent, mais les enfants en garderont une immense fierté. Ils apprendront que le plaisir qu'ils procurent à autrui vaut grandement la perte de se séparer d'un objet. C'est la porte d'entrée de l'altruisme.

Quand on considère tous les plaisirs que la période des Fêtes procure, on peut découvrir de nombreuses autres façons d'impliquer les enfants dans des gestes de bonté et de générosité : ils peuvent cuisiner des biscuits et gâteaux, préparer des « bas de Noël », etc.

 Selon leur âge et la situation de la famille, on peut les inviter à prendre un peu de leurs économies auxquelles papa et/ou maman joignent un montant, pour acheter un jouet neuf, payer un cinéma, etc., à quelqu’un qui n’en aurait pas les moyens.  

Enfin, plusieurs familles choisissent de participer à la distribution de repas dans des Maisons pour itinérants à Noël et/ou au Jour de l'An.

L'égocentrisme de l'enfant décline vers 7-8 ans, mais l'incitation à des gestes de compassion débute dès le jeune âge. Très tôt dans la vie de l'enfant, il est important de favoriser l'expérience de l'aide à autrui : « Viens aider maman à mettre le couvert, ça va beaucoup m'aider. » Le jeune enfant perçoit alors la satisfaction dans le visage de sa maman. Il apprend ainsi qu'aider fait plaisir à l'autre. Il voudra répéter cette expérience et le parent favorisera cette attitude par des demandes qui vont dans ce sens. Le contexte de la vie familiale est un lieu propice pour développer la compassion envers les autres.

Dans la lignée de tous les apprentissages, l'enfant apprend par imitation : il voit maman ou papa consoler le petit frère et il répètera les mêmes gestes avec son ourson et, par la suite, avec son entourage. Il développera ainsi une sensibilité accrue envers ses pairs, il sera sensible à un ami qui a de la peine.

Il faut du temps pour devenir généreux, et cet apprentissage doit se faire en douceur. L'enfant apprend à partager par plaisir et non s'il se sent forcé de le faire.

Donner, compatir à l'autre sont des cadeaux aussi essentiels que ceux de la liste adressée au Père Noël...  Ces moments deviennent des expériences marquantes pour la vie. Pourquoi ne pas l'offrir à nos enfants ?

 

Première ressource, aide aux parents

(514) 525-2573 | 1-866-329-4223

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Venez clavarder avec nous!

premiereressource.com

facebook.com/premiereressource

 

Un don de 20 $ permet d’offrir une heure de notre service de consultation gratuite. 

www.canadahelps.org/fr/organismesdebienfaisance/premiereressource