alt

La discipline : un concept à dédramatiser (partie 2)

Tous les parents aiment leurs enfants et veulent leur transmettre leurs valeurs comme un héritage précieux.  Cette transmission nécessite de la part des parents un engagement à exercer leur rôle « d'autorité », c'est-à-dire : endosser la pleine responsabilité d'amener leurs enfants vers la maturité physique, psychologique, affective et intellectuelle de l'âge adulte (selon les capacités de chaque parent). L'expression de cette autorité se fera par une saine discipline qui entraînera nécessairement des limites et contraintes pour les enfants.  Entre 2 ans et 9 ans, les enfants acquièrent les notions de respect et d'autorité, ce qui s'apprend par le respect des règles et s'inculque progressivement en fonction de l'âge de l'enfant.

Le principe des 5C* s 'applique : de prime abord, les règles doivent être CLAIRES.  L'enfant doit savoir exactement ce qui est attendu de lui, toujours selon son âge.  Il doit aussi savoir ce qui est permis et ce qui ne l'est pas, par exemple : « Tu ne cries pas dans la maison. »  Pour qu'une règle soit claire, elle doit être très brève.  N'oublions pas que les petits enfants ne sont pas capables d'extraire l'idée principale d'un long discours !  Évitons donc les multiples arguments dont ils ne retiendront que le premier ou le dernier mot.

Les règles doivent être CONCRÈTES pour que l'enfant comprenne ce que vous lui demandez et l'applique adéquatement. Par exemple : « Je veux que tu ramasses tes jouets » plutôt que : « Je veux que la salle de jeu soit propre ».  Les mots abstraits ou vagues : comportement, attitude, respect, « être gentil », etc., s'avèrent plutôt inefficaces et seraient favorablement remplacés par des termes qui nomment le comportement : frapper, sauter, crier, manger, dormir, dire merci, s'il-vous-plaît, etc.

Les règles doivent être CONSTANTES, c'est-à-dire que la règle ne change pas selon l'humeur du parent. C’est, en fait, le principe le plus difficile à appliquer ! En effet, faire respecter une règle peut aller de soi lorsque le parent est en pleine forme mais…  Après une dure journée de travail, cela devient beaucoup plus exigeant. Cette constance sécurise l'enfant car il peut ainsi prévoir la réaction du parent. Si l'on suspend une règle pour une sortie spéciale, il faut l'expliquer clairement à l'enfant.

Les règles doivent être COHÉRENTES : vous êtes un modèle pour votre enfant, donc vous êtes soumis aux mêmes règles que lui. Par exemple : « Tu ne cries pas dans la maison » s'applique à vous aussi.

Les règles doivent être CONSÉQUENTES : les enfants ont tous tendance à tester les règles, d'où la nécessité d'établir des conséquences en lien avec l'écart. Par exemple : « Tu ne frappes personne » entraîne un geste de réparation.

Il est recommandé de répéter la demande UNE SEULE FOIS, d'annoncer la conséquence et d'agir. La DISCIPLINE représente, pour les parents, un gros défi à relever et exige de la persévérance. Permettez-vous de jouer ce rôle « d'autorité parentale » auprès de votre enfant : c'est un placement vers une adolescence plus respectueuse et une vie adulte plus harmonieuse.

Le prochain article traitera des méthodes d'intervention pour jouer son rôle « d'autorité parentale ».

* Suzanne Vallières. Les Psy-trucs, pour les enfants de 3 à 6 ans. Éd. de L'Homme, p.75-76

 

Première ressource, aide aux parents

(514) 525-2573 | 1-866-329-4223

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Venez clavarder avec nous!

premiereressource.com

facebook.com/premiereressource

 

Un don de 20 $ permet d’offrir une heure de notre service de consultation gratuite. 

www.canadahelps.org/fr/organismesdebienfaisance/premiereressource

 

La discipline un concept à dédramatise (1e partie)

Partie 1

La discipline un concept à dédramatise (2e partie)

Partie 2

La discipline un concept à dédramatise (3e partie)

Partie 3