alt

 

LES ENFANTS ET LA MORT : QUOI LEUR DIRE ?

 

Les questions des enfants sur la mort nous mettent face à nos propres réflexions sur son sens et sur notre difficulté d’en parler.

Il est sain que les enfants s'interrogent sur la mort et ils s'attendent à obtenir des réponses claires. C’est l’occasion d’échanger avec eux sur la question, de les laisser s’exprimer et de présenter la mort comme une chose naturelle. À l'automne, les feuilles meurent et tombent des arbres, les fleurs fanent. Tout naît et tout meurt... Même les humains. Ainsi, les enfants apprivoisent la mort à leur rythme.

Il est important que les enfants apprennent la nouvelle d'un décès par un proche, ou par quelqu'un en qui ils ont confiance et qui saura trouver les mots justes. La mort signifie : ne plus parler, ne plus rire, ne plus respirer. Elle ne signifie pas : être « parti » ou être « endormi ». Les jeunes enfants comprennent les mots au sens premier et peuvent développer des peurs comme celle de s'endormir ou encore, attendre le retour de la personne disparue. Il est aussi recommandé de répondre à leurs questions et non de prononcer un long discours sur la vie et la mort.

 

Vers l’âge de cinq ou six ans, les enfants saisissent que la mort est irréversible.

« Maman, tu vas mourir un jour ?

-      Oui, un jour, quand j'aurai terminé ma vie. Tout le monde meurt un jour. Grand-papa était malade, il est décédé, il a terminé sa vie. Chaque fois que tu penseras à lui ou si tu t'ennuies, tu pourras lui parler dans ton cœur. »

 

Les enfants désirent aussi savoir ce qui se passe après la mort.

 « Où est grand-papa, grand-maman ? »

C'est alors un bon moment, pour tout parent, de transmettre sa compréhension personnelle ou ses croyances religieuses sur la mort.  Lors d’un décès, on peut proposer aux enfants d’écrire une lettre, faire un dessin ou apporter une fleur. Ainsi, on les aide à entreprendre leur deuil. S'ils le souhaitent et s’ils sont bien entourés, ils peuvent voir le corps exposé et assister aux funérailles. Comme parents, permettez-vous d'exprimer votre tristesse devant vos enfants, sans toutefois en faire vos confidents. Laissez-leur le droit à leur propre peine.

 

Perdre un proche, c’est l'occasion pour les enfants d'apprendre que la vie est source de joies et de peines. Il est normal de s'ennuyer de ceux qu'on aime, mais les beaux souvenirs restent dans nos cœurs.

 

Première ressource, aide aux parents
(514) 525-2573 | 1-866-329-4223

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Venez clavarder avec nous!
www.premiereressource.com
www.facebook.com/premiereressource