altL’avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) est porteur de nouveaux défis pour les parents. Désormais, l’éducation des enfants doit également prendre en compte la gestion et la prévention d’une multitude de problématiques issues du cyberespace, dont la cyberintimidation. On définit cette nouvelle forme d’intimidation comme étant des gestes violents adressés à une personne via le cyberespace dans le but de l'humilier. Cette violence peut être psychologique, verbale ou sexuelle.

Les nouvelles technologies offrent un arsenal de nouvelles armes destinées à la cruauté sociale et les jeunes n’y échappent pas. Au contraire, ils en sont les principaux acteurs. Ceux-ci accordent beaucoup d’importance à leur image ainsi qu’à l’opinion de leurs amis. Une atteinte à leur réputation peut donc avoir de lourdes conséquences telles que l’isolement, la dépression, voir même le développement d’idées suicidaires. En tant que parent placé devant cette réalité, comment peut-on intervenir auprès de nos jeunes pour assurer un rôle préventif face à la cyberintimidation?

D’entrée de jeu, la prévention de tout cyberproblème passe par la connaissance des NTIC. Conséquemment, familiarisez-vous avec l’environnement web et les activités qui s’y déroulent (blogues, cyberlangage, réseaux sociaux…). Intéressez-vous aux sites que votre jeune fréquente et observez ses cyberactivités (ce qu’il partage sur les réseaux sociaux, ce qu’il écrit, ce qu’il lit…). Demandez-lui de vous expliquer le fonctionnement de ceux-ci. Par exemple, si vous n’avez pas de compte Facebook et que ce dernier en a un demandez-lui de l’aide pour vous y inscrire.

Au-delà des astuces de nature « matérielle », telles que placer l’ordinateur dans une pièce commune de la maison et utiliser des options de contrôle parental; corédigez avec votre jeune un contrat avec des règles claires d’utilisation de l’internet (fixez des heures et valeurs à respecter; déterminez des conséquences en cas de manquement à l’une des règles…). La communication virtuelle est un aspect social qui fait partie de la vie de votre jeune, il s'agit de l'éduquer et le faire participer à la recherche de solutions.

Pour assurer une attitude préventive face à la cyberintimidation, abordez ouvertement cette thématique avec votre jeune pour qu’il se sente à l’aise de vous en parler. Guidez-le dans sa réflexion, en l’amenant à reconnaître des situations cyberintimidantes (harcèlement, usurpation d’identité, atteinte à la réputation…) et à évaluer ses impacts. Il doit prendre conscience que ce qui est dit peut s’oublier, mais que les écrits, les photos et les vidéos sur le web restent. La vie privée sur internet n’existe pas ! Il y a donc une différence entre la vie réelle et la vie virtuelle. Plus important encore, encouragez-le à dénoncer des situations de cyberintimidation auprès d’un adulte de confiance, que ce soit vous ou un autre (professeur, intervenant…). Il peut également en parler avec ses amis, l’entraide par les pairs est généralement très efficace.

En terminant, comme dit le vieil adage « il faut prêcher par l’exemple ». Ainsi, soyez conscient de vos propres comportements parce qu’ils influencent ceux de vos jeunes. En adoptant un discours axé sur l’ouverture d’esprit et sur l’acceptation des différences, vous devenez un modèle d’affirmation positive pour ces derniers.

Première Ressource, Aide aux parents
514-525-2573 ou 1-866-329-4223
www.premiereressource.com
Suivez-nous sur facebook/premiereressource
Venez clavarder avec nous.

Un don de 20$ permet d’offrir 1h de consultation à un parent qui en a besoin!
https://www.canadahelps.org/fr/organismesdebienfaisance/premiereressource/