alt

 

Maintenir l'autorité parentale à l'adolescence.  

 

« Il n'a plus besoin de moi car il me dit qu'il est assez vieux pour prendre ses décisions seul… ». 

Quel parent d'adolescent n'a pas prononcé cette phrase à un moment ou à un autre ? Qu'en est-il de l'autorité parentale lorsque l'adolescence débarque ? Comment se positionner comme parent face à ce changement qui survient toujours trop tôt ? Comment s'adapter à cette maturité naissante ?

Jusqu'à ce jour, le parent exerçait une autorité plutôt directive envers son jeune. Cette autorité doit maintenant évoluer vers une forme d'autorité-conseil. L'autorité devient, pour l‘adolescent, un test de cohérence face aux demandes parentales. Ce dernier questionne, argumente et négocie pour créer son identité propre. Les règles mises en place par le parent se doivent d'avoir un sens et une raison d'être. L'adolescent a le droit de savoir et de connaître le raisonnement sous-jacent à la règle établie.

Il est important, dans cette attitude d'autorité-conseil, de consulter l'adolescent afin de connaître sa position et ainsi l'accompagner dans le développement de son jugement et de sa maturité.

Par exemple, la première fois qu’il demande d'aller au cinéma seul avec ses amis, cela peut demander un ajustement et une souplesse du parent. L'apprentissage de la liberté se fait de façon progressive et réfléchie. Le parent, s'il se sent coincé ou pris de court, peut demander à son jeune un temps de réflexion et lui demander ce que sont ses intentions. Donner trop de liberté, trop tôt, est plus difficile à récupérer par la suite, car il est plus difficile de faire marche arrière. L'adolescent a besoin de percevoir que, dans cette attitude d'encadrement, le parent est soucieux de son bien-être. Ne vous attendez pas à ce que celui-ci admette qu'il comprend votre attitude, mais il ressentira bien votre préoccupation.

Transmettre un message à un adolescent nécessite une communication courte, concrète et précise : le parent ne s'éternise pas sur la consigne et, une fois le message transmis, il passe à autre chose. En ce qui concerne la négociation parent-adolescent : si le consensus est impossible, et ce n'est pas rare, c'est au parent éducateur de prendre la décision finale.

Parents demeurez le « coach » de vos adolescents et évoluez avec eux. Ils se dirigeront ainsi vers l'autonomie et ils éviteront ainsi, espérons-le, de devenir des Tanguy…

 

Première ressource, aide aux parents

(514) 525-2573 | 1-866-329-4223

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Venez clavarder avec nous!

premiereressource.com

facebook.com/premiereressource

Un don de 20 $ permet d’offrir une heure de notre service de consultation gratuite. 

www.canadahelps.org/fr/organismesdebienfaisance/premiereressource