alt

 

Pas encore ta suce ! 

 

Aurélie a deux ans et demi et elle se sent parfaitement heureuse, mais son entourage ne voit pas la chose du même œil. Sa grand-mère, sa tante et la voisine s'étonnent de la voir ainsi, suce au bec, alors que ses parents en sont fort mal à l'aise. À la garderie, ses copains plus âgés traitent Aurélie de « bébé-la-la ». Cela la laisse complètement indifférente… elle aime tellement sa suce !

Une source de plaisir et de réconfort

Pour plusieurs tout-petits et ce, jusqu'à leurs 18 ou 24 mois, le fait de sucer représente une source importante de plaisir. Déjà, dans l'utérus, le fœtus suce son pouce. Par la suite, cette activité est un moyen essentiel de survie pour les nourrissons.

Lors de la première phase de leur développement, c'est également par la bouche que les enfants prennent connaissance des objets qui les entourent. Que font spontanément les bébés à qui on présente un nouveau jouet ? Ils le portent à leur bouche. C'est leur façon de l'explorer et de l'apprivoiser.

Beaucoup d'enfants abandonnent d'eux-mêmes leur suce, leur biberon ou leur « doudou » à un moment.  Il n'y a cependant pas d'âge fixe auquel il faut leur retirer à tout prix. Quelques enfants ont besoin d'un objet qui les sécurise plus longtemps que d'autres. Certains, après avoir abandonné leur objet de prédilection depuis un long moment, y reviennent à l'occasion d'un changement survenu dans leur vie (naissance d'un frère ou d'une sœur, déménagement) ou d'un événement qui les rend anxieux (hospitalisation d'un parent, etc.).

Quand les enfants régressent ainsi, c'est-à-dire quand ils reviennent à un ancien comportement, cela veut dire qu'ils retournent à une étape où ils se sentaient bien, heureux et en sécurité. Les mini-régressions ne doivent pas vous alarmer. Elles sont normales et, la plupart du temps, elles font partie du développement et disparaissent d'elles-mêmes si on laisse les enfants les vivre selon leurs besoins. Si toutefois elles se prolongent, il faut tenter de trouver la signification de ces régressions et identifier à quel besoin particulier elles répondent chez l'enfant.

Quand l'habitude se prolonge indûment

Que devez-vous faire si l'habitude de la suce ou du biberon se prolonge jusqu'à trois ans ? Vous pouvez aider l'enfant à s'en détacher graduellement en limitant, par exemple, l'usage de la suce au sommeil. Vous pouvez aussi vous procurer un petit jouet attrayant aux yeux de l'enfant. En le montrant, vous dites de façon très naturelle : « C'est pour toi ça, quand tu n'auras plus besoin de ta suce. »

Vous n'aurez ensuite qu'à placer le jouet dans un endroit visible où il pourra être admiré, mais où il restera inaccessible…

Vous pourrez certainement trouver d'autres moyens qui n'engendreront pas trop de frustrations chez l'enfant et qui agiront graduellement, en douceur. Surtout, évitez de vous en faire : quand Aurélie ira à l'école secondaire, elle n'aura plus de biberon ni de « doudou » !

 

Première ressource, aide aux parents

(514) 525-2573 | 1-866-329-4223

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Venez clavarder avec nous!

premiereressource.com

facebook.com/premiereressource

 

Un don de 20 $ permet d’offrir une heure de notre service de consultation gratuite. 

www.canadahelps.org/fr/organismesdebienfaisance/premiereressource